L’horoscope sur internet et dans les journaux bientôt dans la ligne de mire ?

Alors que la voyance à Paris par téléphone a subit un gros coup de fouet de la part du législateur, on peut bien se demander quelles seront les futures avancées en matière de protection des consommateurs vis-à-vis d’un domaine qui ne laissera jamais de marbre. La voyance par téléphone est très loin de subir les foudres des sites internet qui tentent désespérément de nous faire croire à de la voyance gratuite, les gens ne sont pas dupes et semblent vraiment comprendre qu’une consultation avec une voyante sérieuse ne peut se faire que par téléphone (ou en face à face dans le meilleur des cas). Quand l’on utilise d’autres moyens autres que la voix par l’outil informatique, toutes les dérives deviennent alors très vite possible au plus grand malheur d’une profession pourtant très belle qui peut très bien se pratiquer avec déontologie et respect des consommateurs. Une des plus grandes aberrations que nous avons pu trouver dans le monde de la voyance par téléphone de qualité est bien celui de la voyance par sms qui ne peut en aucun cas être le fait d’une personne qui répond à votre question. Cela est évidemment encore plus véridique quand il suffit d’envoyer juste un mot, au hasard disons « amour » à un numéro de téléphone audiotel surtaxé. Il n’y a aucun doute possible sur le fait qu’il ne peut s’agir d’une prédication mais bien d’un message enregistré qui est juste redistribué au hasard. Est-ce une arnaque ? Non carmeront les sociétés éditrices de ces services qui stipulent dans la plupart des cas (en tout petit petit bien évidemment pour que l’on ne puisse pas bien le voir) qu’il s’agit d’un divertissement. Exit donc notre envie de lire notre avenir avec des arts divinatoires et avec des personnes clairvoyantes, nous n’avons droit ici qu’à du vent et certainement pas à de la voyance par téléphone. Le législateur pourrait cependant bien contraindre ces sociétés qui font de la publicité à la TV ou à la radio quand internet reste encore un bel eldorado pour ce genre de pratiques plus que discutables. L’horoscope sur internet ou dans les journaux ne fera peut-être pas exception quand l’on sait qu’un même magazine peut ressortir la même prédication pour un même signe du zodiaque plus d’une dizaine de fois par an. Il s’agirait là aussi pour l’horoscope d’un « divertissement », chose qui devrait donc faire très plaisirs aux astrologues. Pourtant, l’astrologie est une science à elle seule et mérite que l’on y consacre bien plus d’attention que pour le tirage de carte, d’ailleurs la lecture de votre horoscope chinois par téléphone fonctionne à merveille et plait énormément. Alors à quand ce grand ménage dans les pratiques néfastes à toute une profession ? Il faudrait déjà réussir à contraindre les medias au nom de la protection des consommateurs, mais quand ce genre de pratiques attirent des bons revenus comme avec la voyance par sms, forcément cela ne sera pas une paire de manche.